Jean-Pierre Vigier Député de la 2ème circonscription de la Haute-Loire
Jean-Pierre Vigier député de la 2ème circonscription de la Haute-Loire
Suivre l'actu de J.P. Vigier

Newsletter
Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte
Taille du texte
Imprimer
Imprimer

Actualités A l'assemblée nationale

RURALITE

//Projet de Loi de Finances Rectificative 2015: "L'agriculture et la ruralité sacrifiées une fois encore"

Projet de Loi de Finances Rectificative 2015: "L'agriculture et la ruralité sacrifiées une fois encore"
Monsieur le Président,
Monsieur le Ministre,
Chers collègues,

Tout d’abord, le PLFR pour 2015 confirme  la difficulté dans laquelle nous met le Gouvernement d’effectuer un travail législatif de qualité.
En effet, le volume du texte a doublé après son premier passage à l’Assemblée Nationale.
Nous députés, avons découvert la plupart des amendements en séance. Ainsi, nous n’avions pas les moyens d’expertiser des dispositions parfois très complexes dans des délais très brefs.
Au final, le collectif budgétaire apparaît malheureusement comme un texte sans unité et sans ligne directrice.

Concernant l’équilibre général de ce projet de loi :
Les chiffres parlent d’eux-mêmes :
Quant au contexte, la croissance aura été de seulement 1 % dans notre pays, contre 1,5 % dans la zone euro. L’activité tarde à redémarrer, et le taux de chômage est de 10,6 % au troisième trimestre 2015, son plus haut niveau depuis 1997.

La prévision de déficit public de 3,8 % du PIB en 2015 est une réduction modeste par rapport à celui de 2014.
Au regard de l’évolution de la dépense publique et faute de réforme d’envergure, l’objectif de 2016, c’est-à-dire 3,3 %, est inatteignable. 
Et la part de la dette publique continuera d’exploser. C’est un aveu d’échec ?

De plus, la France reste le mauvais élève en Europe :
Pour 2015, concernant la réduction du déficit structurel, la France sera en-dessous du minimum requis par le Pacte de stabilité.
Pour 2016, la France sera encore à la traine de l’objectif assigné.
Et l’engagement d’un retour du déficit sous les 3 % du PIB en 2017 ne pourra pas être tenu.

Concernant le volet dépenses :
L’agriculture est encore sacrifiée avec un prélèvement de 255 millions d’euros sur la trésorerie du Fonds national de gestion des risques en agriculture. C’est une véritable contraction des moyens de ce fonds.
Le Gouvernement fait le choix inacceptable de laisser seulement 65 millions d'euros pour faire face aux besoins notamment au titre de la sécheresse.
Comment osez-vous faire une telle ponction  alors que nos agriculteurs, 14% de notre économie nationale, subissent une crise structurelle et conjoncturelle de plein fouet avec des événements climatiques qui les fragilisent encore plus ! 
Déjà, les récentes décisions du comité national de gestion des risques en agriculture, ont renforcé la colère de nos agriculteurs. Elles ne reconnaissent pas l’épisode de sécheresse pour l’ensemble de nos agriculteurs touchés.
Au moment où notre agriculture a plus que jamais besoin de soutien et d’actions fortes, c’est un signe de faiblesse que vous lui envoyez !

Et notre ruralité ?
Abandonnée une fois de plus! Ce n’est plus du sentiment d’abandon qu’elle ressent ! C’est de l’abandon !
A quoi auront servi deux comités interministériels aux ruralités ? A saupoudrer des mesures dans des textes ? Oui !
C’est une loi dédiée à la ruralité dont ont besoin nos territoires ruraux ! Et non de reformes glissées dans des textes par-ci et par-là. Le dispositif des zones de revitalisation rurale, important pour le développement économique de notre ruralité, a été relégué dans le PLFR avec des dispositions fiscales dans le PLF.
Monsieur le Ministre, voilà comment je résumerais votre texte gouvernemental : sans ligne directrice, aucune rigueur budgétaire, toujours plus de dépenses et un mauvais coup de plus porté à notre agriculture et notre ruralité !
 
Pour retrouver la vidéo de cette intervention cliquez ici.
//////////////////////////////////////////////////////////
L'association

A l'initiative de l'association Ensemble pour la 2eme circo, Jean -Pierre VIGIER a retrouvé des élus [...]

//////////////////////////////////////////////////////////
    Il n'y aucun événement en cours dans l'agenda
    Tout l'agenda [+]
    Jean-Pierre VIGIER Député de la 2ème circonscription de la Haute-Loire